Nature profonde Inspiration Création Originalité Lumière Amour Simplicité
La magie des mots

Je suis…

Je n’avais pas encore écrit en 2019. Suite à différents échanges avec de belles personnes, cela m’a poussé à reprendre le stylo.



Lu par l’auteur sur son téléphone 😉 :

Je suis...
Au loin, 			la montagne.
	Devant,			le chemin.
Que j’ai quitté,
	Pourquoi ? Je n’en sais rien.

Et je me suis perdu, 
Dans des endroits sans arbres pour s’abriter,
Dans des lieux sans lianes pour s’accrocher,
Dans des marécages,
	Emprisonné par des sables
		Qui m’empêchent de bouger.

La lune ricane, le soleil s’est caché.
La pluie me nargue, le vent s’est levé.

J’ai laissé mes bottes dans la vase,
Pieds nus, je me suis remis à marcher.
Sur quelques galets stables,
	Jusqu’à la délivrance d’un sentier.

Au loin,			la montagne.
	Devant,			un sentier.
Qui descend, 
              Au lieu de monter !

En bas, un ruisseau sans eau,
Un sillon creusé, une terre asséchée.
Je remonte son cours, au plus haut,
Jusqu’à une énorme pierre,
Recouverte de mousses et de lierres, 
La source est obstruée.

L’eau de ne peut plus sortir, le soleil ne peut plus entrer.
La lune ricane, la pluie me nargue, le vent s’est arrêté.

La roche coincée est aux prises de vielles racines,
Comme des doigts qui maintiennent la vérité cachée.
Je me tais.

Mais l’eau en abondance ne peut plus être retenue,
Elle pousse avec force, de toute sa puissance contenue.
Une goutte s’échappe, un filet ruisselle,
L’obstacle s’écarte, une cascade éclate, 
La nature se révèle.

Un torrent de boue surgit et se transforme en lit d’argile,
Transportant le vif courant dans une danse agile,
Du mont vers l’aval,
De l’être à la vie.
Tout prend sa place.
Tout se nourrit.
Tout s’unit.

Je suis.

La lune, le soleil, la terre, le ciel, la montagne et la pluie.

Je suis.


Texte de Nicolas Lubac en 2019. 
image pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *